À quoi ressemble réellement la retraite?

01 novembre 2017
Que votre retraite soit dans 30 ans ou qu’elle soit imminente, vous vous demandez peut-être ce que la vie à la retraite vous réserve avec une rente d’OMERS. OMERS s’est entretenu avec le retraité Max Sutton pour en savoir davantage.
 
Max Sutton

Nom : Max Sutton
Âge : plus de 70
Date de départ à la retraite : Le 31 mars 2001
Ancien employeur : Burlington Hydro

  1. Que faisiez-vous avant de prendre votre retraite?

    Avant de prendre ma retraite, je travaillais chez Burlington Hydro comme analyste en soutien technique dans le service de la technologie de l’information. Mon travail comportait des fonctions liées au matériel, au logiciel et aux communications, ce qui était toujours intéressant. Tout au long de ma carrière, j’ai été témoin de l’évolution de l’industrie de la technologie de l’information, notamment de la migration des bandes magnétiques, aux disques, aux ordinateurs de bureau et portatifs, puis au monde d’aujourd’hui avec les téléphones intelligents, les applications et la technologie Web.

  2. Parlez-nous de votre famille, de vos intérêts et de vos passe-temps.

    J’ai une famille merveilleuse. Ma femme Dianne et moi venons de célébrer notre 47e anniversaire de mariage. Nos trois fils sont mariés et nous avons quatre merveilleux petits-enfants. Nos petits-enfants sont à un âge amusant et nous aimons toujours assister à leurs activités sportives.

    Je suis un passionné de plongée et j’ai eu la chance d’en faire souvent, surtout depuis ma retraite. Je suis un instructeur de plongée récréative avancée, et instructeur nitrox pour la plongée technique. Mon autre passion consiste à étudier l’histoire de ma famille. J’aime bien retrouver les ancêtres de la famille Sutton. Heureusement, j’ai hérité d’une quantité importante de renseignements de mes proches, alors je peux me baser sur ces renseignements.

  3. Combien vous a-t-il fallu de temps pour vous habituer à votre vie de retraité? Comment OMERS a-t-elle facilité votre transition?

    J’ai profité d’une retraite anticipée en 2001, car OMERS offrait la possibilité de le faire sans pénalité. À certains égards, ma planification s’est avérée perfectible. En fait, je me suis ennuyé du travail, alors j’ai repris du service à temps partiel. Après neuf mois, j’ai compris que je n’étais pas heureux, alors j’ai cessé de travailler. Jusqu’à ce moment, je n’avais vraiment pas de plans. Je remplaçais le travail par du travail, alors il a fallu une année de transition avant de me sentir à l’aise.

    J’ai participé à chaque atelier ou chaque séance d’information OMERS offert au cours de mes cinq dernières années d’emploi, où j’ai beaucoup appris sur ma rente. Dianne et moi avons également fait appel à un planificateur financier pour vérifier nos finances et nous conseiller, ce qui s’est avéré être une excellente décision pour nous. J’ai également découvert la Municipal Retirees Organization Ontario (MROO) et j’ai communiqué avec eux pour obtenir des réponses. La MROO a présenté des possibilités et des réponses à des décisions qui doivent être prises lorsque vous perdez vos protections d’assurance collective sur la santé et sur la vie, ce qui se produit habituellement à l’âge de 65 ans.

  4. À quoi avez-vous hâte, en ce qui concerne votre retraite, tant à court terme qu’à long terme?

    Dianne et moi allons entreprendre, au début de l’été 2018, un grand voyage en Chine et dans d’autres pays d’Asie, probablement en croisière. Nous avons tellement entendu parler et tant lu à propos des merveilles de cette partie du monde.

    Nous savons que nous déménagerons un jour, alors le mot « désencombrer » fait souvent partie des discussions. Nous nous sommes tous deux engagés à réduire ce que nous possédons. Nous sommes convaincus du bien-fondé de faire des dons, et plusieurs de nos possessions matérielles sont offertes aux refuges pour sans-abri et aux organismes de bienfaisance. Si nous devions rester dans notre demeure encore longtemps, je rénoverais la cuisine. La cuisine, c’est notre lieu de séjour : de belles choses s’y passent.

  5. Quels sont vos conseils pour les autres retraités d’OMERS?

    La planification de la retraite se passe en deux temps : vous devez regarder l’aspect financier, puis penser à ce que vous voulez faire de votre retraite. Le fait de répondre à ces deux questions facilitera votre retraite. Il y a beaucoup de conseils dont il faut tenir compte, alors commencez par OMERS, joignez-vous à la MROO et rencontrez un planificateur financier. Vous serez étonné de leur manière d’analyser votre situation.